Ce que vous pouvez faire si ...
Introduction
L’équipement
Le comportement
L'entraînement
Accident du chien
Secours au chien
Propriétaires de chiens: liens
Husky en détresse
 

Ils ont couru vers le haut comme les chamois. Mais a la descente il font la grève.

 

Le comportement du chien en randonnée

Si, en descendant, le chien refuse d’avancer à certains endroits, cela ne tient pas à une éventuelle acrophobie ou des craintes similaires.
En effet, un tel comportement signifie plutôt que le chien n’est pas sûr de la fermeté du sol. S’il est de stature un peu plus puissante et assez lourd, il a l’impression que le sol va céder sous son poids. En effet, votre chien n’aime pas non plus glisser.
Prenez votre chien en laisse. Faites lui sentir la sécurité offerte par la « corde ». Montrez-lui que vous utilisez la laisse pour l’empêcher de glisser en le soulevant légèrement par le harnais thoracique moyennant la laisse. Il aura ainsi l’impression que vous n’utilisez pas simplement la laisse pour le forcer à descendre. Ne reprenez votre descente que lorsque vous aurez l’impression que votre chien commence à comprendre pourquoi vous le prenez en laisse. Dans ce cas, la descente lui procurera autant de plaisir que l'ascension, parce qu’il sait à présent qu’il ne doit plus craindre d’éventuelles glissades.
Sur les chemins en pente assez raide et à tournants à épingles à cheveux (cf. photo à gauche), c’est moi qui précède le chien. Après le tournant, je m’arrête et me retourne vers le chien en tenant la laisse comme si je devais descendre quelque chose à la corde. Ce faisant, je veille à me trouver moi-même en position STABLE pour le cas où le chien viendrait me heurter en glissant. Je dis alors au chien qu’il peut venir en levant un peu le bras tenant la laisse pour qu’il voie que je le tiens. Aux deux ou trois premiers tournants, il est peut-être nécessaire de tirer un peu sur la laisse jusqu’à ce que le chien vienne effectivement. Dans ce cas, il est très important que vous le teniez bien pour qu'il ne glisse vraiment pas. Dès que le chien a passé le tournant, je raccourcis immédiatement la laisse pour qu’il sente que je le tiens. Ensuite j’enlève la laisse. Le chien me précède alors. Au prochain tournant rocailleux voire glissant il s’arrêtera spontanément pour voir ce que vous allez faire. Pendant le reste du trajet, le chien vous suivra probablement spontanément au lieu de vous précéder parce qu’il se sent ainsi plus en sécurité.



Letztes Update: 26.05.2006 09:00 Count: 2198 Copyright © 2004-2014 Daniela Walser