La randonnée hivernale
Initiation
Equipement
Signaux détresse
Météorologie
Pédologie
Les avalanches
Randonée hivernale
Equipement d’hiver
Randonnée_liens
 

Souvent, par une belle journée d´hiver ensoleillée, on a une meilleure vue sur et depuis les montagnes, qu’en été.

L'hiver, faire sa trace et parcourir la montagne en terrain vierge offre un sentiment de liberté exceptionnel. Mais la liberté n'exclut pas la sécurité car une avalanche n'arrive jamais où on l'attend. La prudence veut donc qu'on parte toujours avec quelqu'un qui connait bien la montagne.

En hiver, il est absolument indispensable de consulter la veille et, si possible, juste avant le départ, le bulletin d’avalanche (tél.187). Renoncez à votre randonnée si le danger d’avalanche est plus que « faible » ou « limité ». Et même en cas de danger faible ou limité, vous devez constamment observer les conditions locales. Une corniche de neige s'effondre en effet facilement.

Mesure de sécurité indispensable tant pour le groupe que pour les habitants de la vallée, vous devez observer une distance d’au moins 10 m entre vous et la personne qui vous précède lorsque vous traversez des pentes ou des terrains inclinés (laies). Même en cas de faible danger d’avalanche, on aura, selon la région, facilement déclenché l’effondrement d’une corniche de neige / une avalanche. Pour plus d'informations à ce sujet, consulter la rubrique « Avalanches ».

N’oubliez pas que les animaux peuvent eux aussi faire s’effondrer des corniches de neige et déclencher des avalanches. Pensez à prendre votre chien en laisse à l´approche d'une corniche de neige/d’un endroit présentant un risque d’avalanche! (Il est évident que vous veillerez aussi à ce qu’il n’effraie pas le gibier, ni n’aille à la chasse-)) Dans la mesure du possible, le chien devrait vous précéder ou vous suivre.

En cas de randonnée hivernale avec votre chien, choisissez des itinéraires SANS risque d'écho, car les vibrations de l'écho peuvent suffire pour provoquer l’effondrement de masses de neige surplombantes! Cela vaut a fortiori pour les aboiements de chiens ... qui provoquent des effondrements de neige encore bien plus importants que la voix humaine. (J’ai eu l’occasion de l’essayer à un endroit ne présentant aucun danger pour les hommes, en faisant s’effondrer par mes hurlements des masses de neige surplombant une paroi de rocher. Lorsque le chien s’est mis à aboyer, il a provoqué un effondrement beaucoup plus important que moi.)

Lorsque vous partez en randonnée hivernale avec votre chien, ne croyez pas que les chemins de randonnées de neige balisés offrent toujours une sécurité suffisante. La sécurité varie en effet considérablement d'une région à l’autre! Il existe des itinéraires de randonnées hivernales qui, vu qu’ils sont balisés, offrent une sécurité relativement élevée pour l'homme, alors que les aboiements d’un chien peuvent les rendre dangereux en certains endroits!

Lors de vos RANDONNEES HIVERNALES EN MONTAGNE EN COMPAGNIE D’UN CHIEN, il est particulièrement important de consulter le bulletin d'avalanche.

Que vous partiez avec ou sans votre chien...
En randonnée hivernale, évitez d’essayer l’écho!

En outre, il faut observer les points suivants en randonnée hivernale:

En terrain enneigé, il est beaucoup plus difficile de trouver son itinéraire.
Les jours d’hiver sont très courts et la nuit, il ne tarde pas à faire très froid.
Il existe d’énormes écarts de température entre les zones ombragées et les zones ensoleillées.
Le rayonnement solaire réfléchi par la neige entraîne une augmentation considérable du risque de brûlure.
La protection solaire est encore plus importante en hiver qu’en été!

Courses hivernales en accord avec la nature

Les activités hivernales hors pistes ont augmenté ces dernières années. En particulier avec la randonnée en raquettes, on parcourt de plus en plus souvent des zones sensibles qui étaient jusqu’à présent plutôt épargnées (régions moins raides, davantage boisées). Ceci a conduit à des conflits toujours plus fréquents avec la protection de la faune et de la nature. L'activité en pleine nature est importante et ne devrait pas être entravée par trop d'interdictions. L’objectif de ce dépliant est de transmettre les règles de comportement à adopter dans la nature hivernale, de manière à garantir à plus long terme une pratique des sports d'hiver la plus libre possible. (Quelle: www.sac.ch)

Règles de comportement à respecter
(Quelle: www.sac.ch)

  • Respecter les zones protégées et les réserves de faune.
  • Planifier la course en empruntant autant que possible des itinéraires existants.
  • Eviter l’aube et le crépuscule, car la plupart des animaux y sont particulièrement sensibles aux nuisances.
  • Prêter attention aux informations concernant la protection de la nature et les réserves naturelles.
  • Tenir les chiens en laisse en forêt.
  • Emprunter si possible des chemins et itinéraires existants (traces des prédécesseurs).
  • Eviter les descentes à travers la forêt. Ne pas traverser de reboisements ou de zones parsemées de jeunes arbres.
  • Ne pas s’attarder dans le secteur de la limite supérieure de la forêt, qui représente l’espace vital du tétras-lyre.
  • Ne pas longer la limite de la forêt.

 


Letztes Update: 12.12.2006 19:53 Count: 2189 Copyright © 2004-2014 Daniela Walser